Les Professeurs

Les cours du mardi et mercredi (Judo Eveils/Poussins/Mini-Poussins, Taiso et Ju-Jitsu) sont assurés par

 

Philippe MAURICE

ceinture noire 2° Dan, professeur diplomé du Brevet d’Etat 1°degré

 
 

Issu d’une famille de judokas (un papa enseignant), Philippe tombe dans le judo en 1973. Ceinture noire en 1984, il prépare son Brevet d’Etat en 1992 et développe l’activité à Malain avec l’aide du Foyer Rural.

Également professeur au club de Vonges depuis cette date, il a formé plus de 80 ceintures noires dont certains évoluent au niveau national.

Toujours disponible afin de transmettre sa passion et ses savoirs, ses qualités humaines lui permettent d’être très à l’aise avec tous les publics ainsi que dans les différentes pratiques du Judo Ju jitsu.

 
 
 

Les cours du Lundi et du Jeudi (Judo Benjamins/ Minimes / Adultes et Taiso) sont assurés par

Sébastien AUROUX

ceinture noire 3° Dan, professeur diplômé du Brevet D’État
 
 

Formé au club de l’ASQ judo (Association Sportive de Quetigny), et maintenant au club Elite ADJ21, Sébastien a rejoint le JCVO pour prendre en charge le groupe Taïso du lundi et le groupe Judo catégories benjamins, minimes, cadets, juniors, séniors du lundi et jeudi.

Sa volonté de poursuivre l’activité judo loisir et de développer le judo compétition (et ainsi faire connaître le JCVO au travers des résultats sportifs de nos futurs Champions) est un gage de sérieux et de pérennité pour notre Club, comme son implication dans les activités du JCVO en dehors des cours.

Vainqueur de nombreux tournois majeurs, Sébastien poursuit sa formation de haut niveau. Il s’est classé 1er des demi-finales du Championnats de France Cadets en 2011 et 2ème aux demi-finales du Championnats de France Juniors en 2015. Il est aujourd’hui dans le circuit 2ème division (niveau national) et participe aux Championnats de France Séniors.

On notera aussi sa passion pour le Japon, pas seulement pour le Judo. Et un penchant pour la gourmandise qui doit bien lui compliquer la vie lors de la préparation des compétitions. Mais ce la ne nous regarde pas…

 
 
Sébastien AUROUX